Non classé

Articles archivés

Marre des conflits d’intérêts

Créé par le 05 nov 2010 | Dans : Non classé

Vous je ne sais pas, mais moi, la place de l’argent, les conflits d’intérêts dont on nous parle beaucoup en ce moment (surement à juste raison), etc  dans la relation des hommes entre eux et avec Dieu m’a toujours paru non satisfaisante. Je n’ai jamais réussi à trouver une vérité qui me paraisse universelle sur ce sujet. 

Alors autant vous dire que l’Evangile du jour m’a rendu encore un peu plus perplexe. Cette histoire d’intendant véreux qu’on récompense m’interpelle. Eloge du conflit d’intérêt ? Jean-François Coppé, Martin Hirsch ou Eric Woerth seraient des exemples à suivre ? De là à les canoniser, j’en souris d’avance. 

Alors plutôt que de chercher une réponse que je ne trouve pas, j’ai eu envie de regarder le problème sous un autre angle. Et si cet intendant véreux était en fait un homme bien ? 

Que fait-il concrètement ? Il réduit la dette des débiteurs vis-à-vis de son maitre. Quelqu’un qui a une dette (financière, morale, affective ou autre) vis-à-vis de moi est quelqu’un sur lequel j’ai un petit peu de pouvoir. Si j’utilise mal cette relation, en tant que créditeur (et c’est malheureusement très fréquent), je peux être tenté d’exercer (à juste titre croit-je) un certain contrôle sur mon débiteur, et par là réduire sa liberté et nier une part de son humanité. Résultat ? Cette dette, alors que j’ai voulu être généreux et donc me rapprocher de mon prochain, devient pour moi un objet qui m’éloigne des autres. 

Voici un maître, sous l’action peu recommandable de son intendant, un peu plus pauvre qu’auparavant, mais ayant aussi perdu de son pouvoir sur les autres. Voici donc un homme qui sera peut être moins tenté de vouloir exercer ce pouvoir au détriment de sa relation à l’autre. Cet intendant a finalement peut être aidé son maître au-delà de ce qu’il imaginait… 

Bon je sais c’est tordu comme raisonnement, mais pensons y dans nos dons, bénévolat, acte de générosité. Réfléchissons bien à ce que nous attendons, même et surtout inconsciemment, lorsque nous faisons un geste vers quelqu’un, que ce soit un don d’argent, un acte bénévole, un don d’un sourire, etc. Non pas pour ne pas le faire, mais pour savoir pourquoi on le fait et pour ne pas être tenté de l’instrumentaliser à notre profit. 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 16,1-8.

Jésus disait encore à ses disciples : « Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénoncé parce qu’il gaspillait ses biens. Il le convoqua et lui dit : ‘Qu’est-ce que j’entends dire de toi ? Rends-moi les comptes de ta gestion, car désormais tu ne pourras plus gérer mes affaires. ‘ Le gérant pensa : ‘Que vais-je faire, puisque mon maître me retire la gérance ? Travailler la terre ? Je n’ai pas la force. Mendier ? J’aurais honte. Je sais ce que je vais faire, pour qu’une fois renvoyé de ma gérance, je trouve des gens pour m’accueillir. ‘ Il fit alors venir, un par un, ceux qui avaient des dettes envers son maître. Il demanda au premier : ‘Combien dois-tu à mon maître ? – Cent barils d’huile. ‘ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu ; vite, assieds-toi et écris cinquante. ‘ Puis il demanda à un autre : ‘Et toi, combien dois-tu ? – Cent sacs de blé. ‘ Le gérant lui dit : ‘Voici ton reçu, écris quatre-vingts. ‘ Ce gérant trompeur, le maître fit son éloge : effectivement, il s’était montré habile, car les fils de ce monde sont plus habiles entre eux que les fils de la lumière.

 

Abandonner ma femme et mes filles…. no way !

Créé par le 03 nov 2010 | Dans : Non classé

imagescajwe87r.jpg

Vous je ne sais pas, mais moi j’ai eu la chance de voyager en Espagne il y a peu. On est ébahi par tous ces immeubles commencés qui ont l’air abandonnés avant d’être achevé. On imagine les rêves d’hommes et de femmes qui se sont échoués devant la réalité financière due à la crise… 

Alors je ne leur jetterai pas la pierre. Et pourtant ils sont l’image de l’inconséquence des hommes, de cette économie qui ne repose sur rien, de notre monde qui avance sans bâtir de fondations, 

Mais aussi de ma foi que je ne ressource pas suffisamment au cœur de l’Eucharistie et dans la parole. Avant de prendre ma croix et d’abandonner ma femme et mes filles, je vais déjà essayer de mettre quelques pilotis solides sur ma vie Chrétienne… 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 14,25-33.

De grandes foules faisaient route avec Jésus ; il se retourna et leur dit : « Si quelqu’un vient à moi sans me préférer à son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères et sœurs, et même à sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple. Celui qui ne porte pas sa croix pour marcher derrière moi ne peut pas être mon disciple. Quel est celui d’entre vous qui veut bâtir une tour, et qui ne commence pas par s’asseoir pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi aller jusqu’au bout ? Car, s’il pose les fondations et ne peut pas achever, tous ceux qui le verront se moqueront de lui : ‘Voilà un homme qui commence à bâtir et qui ne peut pas achever ! ‘ Et quel est le roi qui part en guerre contre un autre roi, et qui ne commence pas par s’asseoir pour voir s’il peut, avec dix mille hommes, affronter l’autre qui vient l’attaquer avec vingt mille ? S’il ne le peut pas, il envoie, pendant que l’autre est encore loin, une délégation pour demander la paix. De même, celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple.

 

C’est mignon une biquette ?

Créé par le 02 nov 2010 | Dans : Non classé

Vous je ne sais pas, mais moi je ne suis pas un mouton à 5 pattes. Je suis plutôt une sacré chèvre. Car je ne donne pas à manger à tous les affamés, je ne donne pas à boire à tous les assoiffés (encore moins d’ailleurs aux soiffards), ma porte n’est pas très ouverte aux étrangers, je n’habille pas souvent quelqu’un (j’aurais même tendance à chercher la camera si je croise quelqu’un de nu dans la rue), je ne visite pas souvent les malades, ni les prisonniers…. 

Alors, suis-je une biquette pour autant ? et d’ailleurs c’est mignon une biquette… qu’est ce qu’Il leur reproche ? 

Alors plutôt que de désespérer à essayer de devenir un mouton à 5 pattes, je vais essayer de devenir une bonne chèvre à 4 pattes: aider un seul affamé, OU un seul assoiffé, OU un étranger…etc. Je crois que c’est dans mes cordes. Ca va me demander du boulot, mais cela me paraît jouable. 

Le bon Dieu me fera bien une petite place à sa droite, même si je n’ai qu’une ambition limitée non ? je vais bien réussir à réconcilier Jésus avec les chèvres… 

 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,31-46.

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres : il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche. Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ‘Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde. Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi ! ‘ Alors les justes lui répondront : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu… ? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ? tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ? tu étais malade ou en prison… Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ? ‘ Et le Roi leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait. ‘ Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ‘Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges. Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. ‘ Alors ils répondront, eux aussi : ‘Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ? ‘ Il leur répondra : ‘Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait. ‘ Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »

 

pour une fois que les petits sont remarqués….

Créé par le 31 oct 2010 | Dans : Non classé

Vous je ne sais pas mais moi, un des grands mystères de ma foi est de me dire que de toutes les façons Dieu m’a déjà sauvé, comme tous les hommes. Il veut mon salut et me l’a donné. 

Pas facile à comprendre, surtout quand on voit le mal que certains s’évertuent à propager autour d’eux… 

Et pourtant, parmi cette foule de gens bien, de gens de bien, celui que Jésus remarque, c’est Zachée. Pourquoi ? Surement parcequ’il a fait des pieds et des mains pour réussir à voir Jésus, et que Jésus a remarqué ces efforts. 

Comme le dit le livre de la Sagesse que nous lisons aujourd’hui « tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu’ils se convertissent. Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres, car tu n’aurais pas créé un être en ayant de la haine envers lui. ». Quelque soient nos péchés, Dieu nous aime. 

Que peut-on espérer de mieux ? Il fera beau aujourd’hui…. 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 19,1-10.
Jésus traversait la ville de Jéricho. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il n’y arrivait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et l’interpella : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Vite, il descendit, et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un pécheur. » Mais Zachée, s’avançant, dit au Seigneur : « Voilà, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus. » Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. » 

Microsoft, would you have invested ?

Créé par le 28 oct 2010 | Dans : Non classé

images3.jpg  Vous je ne sais pas mais moi, je me souviens d’une photo qui circulait sur internet où on voyait quelques hippies avec la légende « Microsoft 1978, auriez vous investi ? ». La réponse est clairement non. 

Alors j’imagine ceux qui ont vu arriver Jésus, un charpentier, avec sa bande n’ont pas du être tentés par l’aventure : un traitre en puissance (Judas), un saint patron des causes perdues (Jude), un quasi terroriste (le Zélote), un sceptique patenté (Thomas), un collecteur d’impôt (beurk…), un quasi inconnu dont on ne sait même pas le prénom (Barthélemy ou Nathanel ?), un dont il faut changer le prénom (pourquoi, c’est joli Simon), un Jacques dit le Mineur, une sacré bande de bons à rien tout ca… 

Et pourtant 2000 ans après on en parle encore (on aura surement oublié la joyeuse bande de Microsoft dans 2000 ans). Personne n’a fait mieux, même avec de jolies bimbos et des jeunes au corps bronzé et musclé. 

C’est bien là qu’il fallait investir pour faire fortune, et c’est surement aussi là qu’il faut continuer à investir non ? 

Ahhh l’apparence, toujours l’apparence … 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,12-19.

En ces jours-là, Jésus s’en alla dans la montagne pour prier, et il passa la nuit à prier Dieu. Le jour venu, il appela ses disciples, en choisit douze, et leur donna le nom d’Apôtres : Simon, auquel il donna le nom de Pierre, André son frère, Jacques, Jean, Philippe, Barthélemy, Matthieu, Thomas, Jacques fils d’Alphée, Simon appelé le Zélote, Jude fils de Jacques, et Judas Iscariote, celui qui fut le traître. Jésus descendit de la montagne avec les douze Apôtres et s’arrêta dans la plaine. Il y avait là un grand nombre de ses disciples, et une foule de gens venus de toute la Judée, de Jérusalem, et du littoral de Tyr et de Sidon, qui étaient venus l’entendre et se faire guérir de leurs maladies. Ceux qui étaient tourmentés par des esprits mauvais en étaient délivrés. Et toute la foule cherchait à le toucher, parce qu’une force sortait de lui et les guérissait tous. 

Grains de sables, grains de moutarde !!!

Créé par le 26 oct 2010 | Dans : Non classé

Vous je ne sais pas mais moi, l’été, je suis toujours impressionné par ce sable qui se faufile partout. Vous pouvez balayer 10 fois par jour, il revient, il crisse sous les portes, vous en trouvez dans votre lit, vous en retrouvez même au fond de vos poches des mois plus tard… alors des grains de moutarde, j’imagine ce que ca doit être. Ca doit se glisser partout, dans tous les espaces vides, on balaye et ca revient, on re-nettoie et en revoilà. On croit l’avoir oublié jusqu’à l’été prochain et on le retrouve un peu par hasard au fond d’une poche. 

Alors ca ressemble à tout çà le royaume de Dieu ? quelquechose qui se glisse partout, qu’on essaye de nettoyer sans jamais y arriver, qui réapparait plusieurs mois après à un moment auquel on ne s’y attend pas ? 

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 13,18-21.

Jésus disait à la foule :  » A quoi le règne de Dieu est-il comparable, à quoi vais-je le comparer? Il est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a jetée dans son jardin. Elle a poussé, elle est devenue un arbre, et les oiseaux du ciel ont fait leur nid dans ses branches. » Il dit encore : « A quoi vais-je comparer le règne de Dieu ? Il est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »

 

Recherche un Alain Gilot-Pétré de la météo spirituelle ?

Créé par le 22 oct 2010 | Dans : Non classé

images2.jpg

Vous je ne sais pas, mais moi, le matin, j’aime regarder le temps qu’il fait, prévoir comment je dois m’habiller, respirer l’air frais du matin… Essayer de me mettre dans un état physique confortable pour passer cette journée. 

 

Ensuite j écoute la radio pour entendre l’état d’esprit du monde extérieur et de la société, savoir comment nous avançons collectivement, avant d’aller rejoindre mon travail pour faire avancer nos projets. 

 

Et pourquoi est ce que je n’essaye pas de sentir dans quel sens va ma vie, spirituellement. Quels messages la parole m’envoie ? Comment dois-je m’habiller pour passer ma journée dans un certain confort spirituel ? Pourquoi est ce que je n’écoute pas l’état spirituel du monde pour savoir ou nous allons tous ensembles ? 

 

Étrange non ? C est ce qui devait désoler Jésus lorsqu’il a prononcé ce discours un peu brutal mais au moins qui interpelle. 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,54-59.

Jésus disait à la foule :  » Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu’il va pleuvoir, et c’est ce qui arrive. Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu’il fera très chaud, et cela arrive. Esprits faux ! L’aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ? Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ? Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu’il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison. Je te le dis : tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier centime. »

 

Allumeeeeeeer le feuuuuu, allumerrrrrr le feuuuu, lalalala

Créé par le 21 oct 2010 | Dans : Non classé

ddd.bmp

Vous je ne sais pas, mais moi je me demande toujours si je dois parler de Dieu autour de moi, jusqu’à quel point, etc ? En gros, dois-je me battre comme un fou pour évangéliser. En même temps, plus j’essaye de le faire, moins ca marche. Comme si je pouvais donner la foi à quelqu’un, moi tout seul, avec mes seules forces … ma déception a été grande lorsque j’ai compris cette limite. 

Mais quel réconfort ce matin en lisant que Jésus aussi aimerait « apporter le feu sur la terre, et comme [il] voudrait qu’il soit déjà allumé ». Si même Lui n’y peut rien, comment puis je prétendre pouvoir agir. 

Alors que puis-je faire ? Alimenter le feu qui est en moi, que l’Esprit Saint a allumé, pour qu’il ne s’éteigne pas. Essayer de le rendre un peu plus fort pour que d’autres feux puissent s’y allumer ou s’y alimenter un peu. 

Si déjà j’arrive à cela, quel bonheur immense… 

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,49-53.

Jésus disait à ses disciples : « Je suis venu apporter un feu sur la terre, et comme je voudrais qu’il soit déjà allumé ! Je dois recevoir un baptême, et comme il m’en coûte d’attendre qu’il soit accompli ! Pensez-vous que je sois venu mettre la paix dans le monde ? Non, je vous le dis, mais plutôt la division. Car désormais cinq personnes de la même famille seront divisées : trois contre deux et deux contre trois ; ils se diviseront : le père contre le fils et le fils contre le père, la mère contre la fille et la fille contre la mère, la belle-mère contre la belle-fille et la belle-fille contre la belle-mère. » 

 

De l’essence et une allumette

Créé par le 19 oct 2010 | Dans : Non classé

untitled.bmp

Vous je ne sais pas, mais moi plusieurs fois par jour je me retourne sur ce que j’ai fait, en me disant : « zut, voici un sacré bout de temps que je n’ai pas prié », « j’ai encore passé quelques heures loin de Dieu, sans penser à Lui». Moi qui rêve de faire de tous les instants de ma vie une éternelle offrande à Sa gloire…  Alors je me retourne et j’essaye de relire ces quelques heures, au travers de ma foi, pour voir les grâces que j’ai reçues et pas vues sur le coup, ou les mauvais points que j’ai accumulé. 

Et c’est à chaque fois merveilleux : comme une trainée d’essence, tout s’illumine alors d’une lumière nouvelle. Comme si le fait de s’être retourné et d’avoir pris le temps de relire tout ca venait effacer le manque de prière sur le moment. Pour reprendre la métaphore de la trainée d’essence, tant qu’il n’y a pas eu d’allumette jetée à une extrémité, cela ne reste qu’un liquide nauséabond. Ensuite c’est une lumière qui masque toutes les zones d’ombres…. 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,35-38.Jésus disait à ses disciples :  » Restez en tenue de service, et gardez vos lampes allumées. Soyez comme des gens qui attendent leur maître à son retour des noces, pour lui ouvrir dès qu’il arrivera et frappera à la porte. Heureux les serviteurs que le maître, à son arrivée, trouvera en train de veiller. Amen, je vous le dis : il prendra la tenue de service, les fera passer à table et les servira chacun à son tour. S’il revient vers minuit ou plus tard encore et qu’il les trouve ainsi, heureux sont-ils !

 

dure prière

Créé par le 17 oct 2010 | Dans : Non classé

«Aime prier. Ressens souvent le besoin de prier tout au long de la journée. La prière dilate le cœur … Nous désirons tellement bien prier, et puis nous échouons. Alors nous nous décourageons et renonçons. Si tu veux prier mieux, tu dois prier plus. Dieu accepte l’échec, mais il ne veut pas du découragement…. Ne prions pas longuement, que nos prières ne s’étirent pas sans fin, mais qu’elles soient brèves, pleines d’amour. Prions pour ceux qui ne prient pas. Souvenons-nous que celui qui veut pouvoir aimer, doit pouvoir prier. » 

Bienheureuse Teresa de Calcutta dans « No greater Love » 

 

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 18,1-8.

Jésus disait une parabole pour montrer à ses disciples qu’il faut toujours prier sans se décourager : « Il y avait dans une ville un juge qui ne respectait pas Dieu et se moquait des hommes. Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : ‘Rends-moi justice contre mon adversaire. ‘ Longtemps il refusa ; puis il se dit : ‘Je ne respecte pas Dieu, et je me moque des hommes, mais cette femme commence à m’ennuyer : je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse me casser la tête. ‘ » Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge sans justice ! Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Est-ce qu’il les fait attendre ? Je vous le déclare : sans tarder, il leur fera justice. Mais le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? »

 

1...34567...18

spiritualité amour du christ |
Paroisse Orthodoxe Sainte Anne |
christestseigneur |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | israel12
| Source de Vie
| courspdv